Austérité non ! Hollande et Valls font les poches aux familles (tract)

logo_pcf_fdg_cartouche_cmjnLe gouvernement a encore frappé : il vient d’annoncer  la prime de naissance divisée par trois dès le second enfant, la durée du congé parental divisée par deux pour les mères, divers versements repoussés d’un mois et la majoration des allocations familiales repoussée de 14 à 16 ans.

Quelques mesures « emblématiques » sur la famille de son projet de loi à venir sur le financement de la Sécurité sociale (PLFSS). 700 millions prélevées dans les porte-monnaie des familles, alors que les patrons viennent d’être exonérés du paiement de la cotisation familiale. Combien seront annoncés dans les autres branches ? Le choix du gouvernement est clair : prendre aux pauvres pour donner aux riches.

Hollande c’est Robin des Bois à l’envers.

SALAIRES BLOQUES – EMPLOIS SUPPRIMES – PERSONNELS MEPRISES
+ D’ARGENT POUR LA SECU

MANIFESTATION NATIONALE
Jeudi 16 octobre

A l’appel des organisations syndicales

 

Congé parental : de qui se moque-t-on ? Lire la suite

Publicités

Déclaration de Vincent Adami, Conseil Municipal d’Audincourt du 27/09/2014

photo vincentM Vincent Adami – Conseiller Municipal Ville d’Audincourt

Monsieur le Maire,

vous proposez donc (ou vous avez voulu) que le lycée d’Audincourt s’appelle désormais lycée Nelson Mandela. Beau symbole que de donner le nom d’un établissement scolaire au militant infatigable de la lutte contre l’ignoble régime de l’apartheid en Afrique du Sud.

Beau message à la jeunesse : le courage et l’engagement peuvent triompher et le prisonnier qui a passé 25 ans de sa vie en prison, peut en sortir, voir le combat de sa vie triompher, et devenir peu de temps après le 1er président noir de la République d’Afrique du Sud

Nelson Mandela est une figure admirable et consensuelle pour tous les démocrates et défenseurs des droits de l’homme y compris à Audincourt

Cela ne fait aucun doute monsieur le Maire

Le souci Monsieur le Maire n’est pas de baptiser le lycée d’Audincourt Nelson Mandela mais de l’avoir laissé débaptiser. Lire la suite

Déclaration de Françoise Baquet Chatel Conseil d’Agglomération le 25 septembre 2014

baquet_chatel_francoise-1Mme Françoise Bacquet Chatel – Conseillère Municipale Ville de Montbéliard Conseillère Communautaire – Parti Communiste/Front de Gauche

Monsieur le Président, Mesdames Messieurs,

Par ma présence aujourd’hui, c’est le retour de la composante politique PCF Front de Gauche au sein de notre Conseil Communautaire. C’est pour nous une grande satisfaction et je suis très honorée de représenter mon parti au sein de cette assemblée.

Et même si aujourd’hui je siège seule, c’est la démocratie, je vous rappellerai encore une fois, le combat mené à Pays Montbéliard Agglomération, lors de la précédente mandature – avec mes trois camarades Yves Adami – Christian Very – Jean Jacques Carillon – pour un retour à la maîtrise publique de l’eau et pour l’abandon de la co-compostière de Fesches. Ainsi que l’engagement de tous les instants de notre vice-président sur les questions de l’emploi à la Maison de l’emploi. Lire la suite

Conférence sociale : un stand de Ball-Trap contre les droits des salariés sponsorisé par le MEDEF et le PS

gattazhollande5 millions de chômeurs, 10 millions de pauvres, 87% des embauches se faisant sous statut de CDD… Voici le lourd climat dans lequel se tient la 3eme conférence sociale du quinquennat de François Hollande. Malgré cette situation gravissime dont les premières victimes sont les chômeurs et les salariés, le dialogue social est une nouvelle fois violenté. La décision du Premier ministre sur le compte pénibilité, sous l’injonction du président du MEDEF, Pierre Gattaz, est inacceptable. Elle en dit long sur Manuel Valls, ses méthodes et sa conception du dialogue social.

Cette pseudo concertation a tout d’un piège pour préparer de nouvelles concessions à l’appétit insatiable du MEDF qui lorgne ouvertement sur la fin des seuils sociaux et la mise en pièce du code du travail. Un piège qu’une partie des syndicats de salariés a mis à jour en annonçant le boycott de la deuxième journée du sommet social.

Lire la suite

Indifférence inhumaine face aux attaques islamistes contre le Kurdistan syrien

kurdiL’organisation terroriste islamiste EIIL, qui a décrété la création de son califat à cheval entre l’Irak et la Syrie, vient de lancer une offensive armée contre le Kurdistan syrien autonome.

S’appuyant sur le délitement de l’Irak et la saisie d’armes lourdes, ils s’en prennent aujourd’hui aux cantons kurdes de Syrie dans lesquels la population mène depuis des mois une lutte héroïque contre ces forces obscurantistes qui reçoivent le soutien de la Turquie, de l’Arabie saoudite et du Qatar.

Lire la suite

Accident de Brétigny: le démantèlement des services publics tue

railwayL’expertise de l’accident ferroviaire de Brétigny-sur-Orge, qui causa la mort de 7 personnes, souligne « l’état de délabrement jamais vu ailleurs » du réseau, ainsi que la mauvaise gestion de la maintenance des rails. Ce n’est pas une surprise pour ceux qui suivent ce dossier de près. Depuis des années, la CGT tente d’alerter quant à l’usure et au délabrement du réseau. En vain.

Comment garantir la sécurité des voyageurs alors que le service public du rail est en plein démantèlement, et que la mise en concurrence menace à l’horizon? Sous l’impulsion de Guillaume Pépy, la SNCF n’a pas cessé de réduire ses investissements de maintenance tout en exigeant davantage d’efforts de la part de ses salariés, voire en sous-traitant des activités essentielles, comme le remplacement des rails, à des intervenants privés et sous-qualifiés. De son côté, l’Etat s’est de plus en plus désengagé, réduisant continuellement le montant de ses dotations.

Lire la suite

Les intermittents luttent pour nos biens communs (Mediapart 10/06/2014)

Le combat des intermittents du spectacle contre la nouvelle convention Unedic de leur régime d’assurance chômage n’est en rien sectoriel ou catégoriel. Engagé depuis une dizaine d’années, il recouvre un triple enjeu de civilisation : la conception du travail, la place de la culture, la définition de la démocratie. Plaidoyer pour une lutte dont les questions et réponses inédites ouvrent la voie d’une société du bien commun.

Le récent, et très beau, film de la réalisatrice Pascale Ferran, Bird People, est une fable sur les dérèglements d’un monde, le nôtre, celui d’un capitalisme hors de ses gonds, où l’argent dévore le temps, isole et sépare les individus, finit par les éloigner de la vie, d’une vie humainement décente. Trois personnages, de conditions sociales différentes, s’y débattent dans un lieu de nulle part et de partout, un hôtel de l’aéroport de Roissy-en-France : un ingénieur informaticien américain, associé de son entreprise dans la Silicon Valley, qui décide soudainement de tout plaquer, boulot et famille ; une jeune femme de chambre rêveuse et ingénue qui aimerait pouvoir reprendre ses études ; un réceptionniste qui, faute de pouvoir s’offrir un domicile, dort dans sa voiture. Lire la suite