« Cette réforme des retraites est comme les précédentes que nous avons combattues »

Didier Le Reste, responsable du Front des luttes au Front de gauche, décrypte le projet de loi sur la réforme des retraites adopté de justesse en première lecture par l’Assemblée nationale ce mardi soir.

Didier Le Reste avance aussi d’autres propositions en guise d’alternative à ce projet de loi d' »essence libérale ». Comme la mise à contribution des revenus du capital au même niveau que ceux du travail, ainsi que d’autres revenus comme l’épargne salariale et l’intéressement qui échappent aux prélèvements sociaux. L’animateur du Front des luttes soulignent surtout qu’il faut mener la bataille contre la mise en cause idéologique menée par le patronat contre le système par répartition et contre le glissement vers un système assuranciel. Lire la suite

Quand l’extreme droite s’empare d’une ville

Suppression des transports, fermeture des centres sociaux, licenciement de personnel… :

Les villes d’Orange et de Bollène (Vaucluse) sont tenus depuis plusieurs années par des municipalités d’extrême droite. Les dégâts causée par leur politique handicapent en premier lieux les habitants les plus pauvres :

– Suppression des politiques sociales
– Fermeture des centres sociaux
– Licenciement du personnel,
– Fermeture des lignes de bus desservant les quartiers les plus favorisés
– Suppression des subventions aux associations

Le film « Main basse sur la ville » de Bernard Richard et Jean-Baptiste Malet fait un état des lieux des dégâts infligés.

… A méditer quelques mois avant les municipales.

Intervention de Pierre Laurent au Sénat sur la Syrie, le 4 septembre 2013 (CRC)

Monsieur le Ministre des Affaires étrangères,

Mes cher(e)s collègues,

Face à la tragédie dans laquelle s’enfonce la Syrie, au martyr subi par son peuple, la France est aujourd’hui devant une alternative cruciale : soit préparer la guerre en soutenant les visées de l’administration américaine en Syrie et au Proche-Orient, soit définir un rôle propre, indépendant et positif, contre les illusions de la force et les dangers de l’intervention militaire, pour une solution négociée garantissant l’arrêt des massacres et une transition vers la démocratie. Le choix qui doit être fait est d’une grande portée pour la Syrie, pour toute la région, pour la France. Il mérite et appelle un vote du Parlement, ainsi que je l’ai demandé au président de la République dès le 27 août .

Quelque deux Français sur trois se déclarent aujourd’hui opposés à une intervention militaire. En Europe et aux États-Unis, des constats semblables témoignent aussi d’interrogations, de réticences et d’hostilités massives à la guerre. Le choix de la guerre ne peut être le choix d’un seul homme. Devant un enjeu si crucial, dans un monde devenu si complexe, nos institutions, qui réservent au seul chef de l’État le pouvoir d’engager nos armées, témoignent de leur archaïsme. Je réitère ici notre demande solennelle : aucune décision ne doit être prise sans un vote du Parlement. Lire la suite

Retraites : « En l’état, il n’est pas question que je vote cette réforme »

Pierre Laurent a fermement critiqué ce mercredi sur France 2 les choix du gouvernement sur les retraites. « En portant la durée de cotisation à 43 années » en 2035, « on entérine la réforme Filllon-Sarkozy que nous avions combattue à l’époque, y compris Jean-Marc Ayrault lui-même à l’Assemblée nationale, et on la prolonge ».

« On sait qu’énormément de salariés (…) n’atteindront pas ces 43 années à 62 ans, donc beaucoup de gens ne pourront plus prendre une retraite à taux plein », a poursuivit le secrétaire national du PCF. « C’est une réforme qui s’inscrit dans le même dogme de la compétitivité, de la réduction du coût du travail, qui est dans la lignée de celles qui avaient été conduites par la droite ». Lire la suite