Les intermittents luttent pour nos biens communs (Mediapart 10/06/2014)

Le combat des intermittents du spectacle contre la nouvelle convention Unedic de leur régime d’assurance chômage n’est en rien sectoriel ou catégoriel. Engagé depuis une dizaine d’années, il recouvre un triple enjeu de civilisation : la conception du travail, la place de la culture, la définition de la démocratie. Plaidoyer pour une lutte dont les questions et réponses inédites ouvrent la voie d’une société du bien commun.

Le récent, et très beau, film de la réalisatrice Pascale Ferran, Bird People, est une fable sur les dérèglements d’un monde, le nôtre, celui d’un capitalisme hors de ses gonds, où l’argent dévore le temps, isole et sépare les individus, finit par les éloigner de la vie, d’une vie humainement décente. Trois personnages, de conditions sociales différentes, s’y débattent dans un lieu de nulle part et de partout, un hôtel de l’aéroport de Roissy-en-France : un ingénieur informaticien américain, associé de son entreprise dans la Silicon Valley, qui décide soudainement de tout plaquer, boulot et famille ; une jeune femme de chambre rêveuse et ingénue qui aimerait pouvoir reprendre ses études ; un réceptionniste qui, faute de pouvoir s’offrir un domicile, dort dans sa voiture. Lire la suite

Fusion des Régions : le PCF parle de “délire technocratique » (Ma commune .info)

Evelyne Ternant, secrétaire régionale Franche-Comté du PCF, Jacques Bauquier, ancien membre du conseil économique social et environnemental régional, Régine Curti du PCf de Belfort et Thibaut Bise, secrétaire départemental du PCF du Doubs ©Eline

Evelyne Ternant, secrétaire régionale Franche-Comté du PCF, Jacques Bauquier, ancien membre du conseil économique social et environnemental régional, Régine Curti du PCf de Belfort et Thibaut Bise, secrétaire départemental du PCF du Doubs ©Eline

opinion et opposition

Avant la conférence de presse commune entre les présidents de région Franche-Comté et Bourgogne, Evelyne Ternant, secrétaire régionale du PCF s’est montrée beaucoup plus frileuse à une fusion des régions. Le parti communiste  de Franche-Comté se dit prêt à faire obstacle à cette réforme pour ralentir le calendrier de la fusion entre la Franche-Comté et la Bourgogne. Les communistes francs-comtois souhaitent un débat durant la campagne des régionales et appellent à un référendum.

La présidente de région Marie-Guite Dufay est très favorable à un rapprochement de la Franche-Comté avec la Bourgogne. Ce projet de fusion serait un test et permettrait d’embrayer celle des autres Régions.  Dès le mois de juin,  le projet d’une fusion serait à l’ordre du jour de l’Assemblée du conseil régional.

Evelyne Ternant estime que “les élus régionaux, qui sont en fin de mandat, n’ont pas la légitimité pour prendre une telle décision quelques mois avant les élections régionales” et appelle à un débat durant la campagne des régionales. “Le faire avant ces élections serait un déni de démocratie

“Pseudo décentralisation !”

« La diminution du nombre d’élus n’est pas un gage d’efficacité, au contraire. Diminuer des élus c’est-à-dire affaiblir la proximité pour concentrer toujours plus de pouvoir entre toujours moins de mains, cela est l’éloignement de l’appropriation des citoyens de leurs affaires publiques« . Pour Evelyne Ternant, l’objectif de cette fusion n’est pas de faire des économies, mais de mieux pouvoir appliquer des « mesures d’austérités » dans toute l’Europe.

Elle tient également à rappeler que ce ne sont pas les départements qui vont être supprimés, mais les conseils généraux : « c’est une recentralisation derrière cette pseudo décentralisation !« 

Ralentir le calendrier de la réforme en Franche-Comté

« Nous allons mettre toute notre énergie pour faire obstacle à cette accélération insensée du calendrier de la réforme en Franche-Comté« . Dans un premier temps le parti souhaite rencontrer la présidente de région Franche-Comté et le maire de Besançon. « Nous allons nous adresser chacun des 43 des élus régionaux et nous comptons sur leur sens républicain pour nous souvenir que seul le peuple est souverain pour mettre fin à 32 ans d’existence politique de la région« . Ces rencontres ont pour but d’éviter que des décisions soient prises avant la campagne des régionales.

Le PCF veut faire une campagne à l’échelle nationale pour aboutir à un référendum sur la réforme territoriale : « il faut consulter tous les citoyens sur cette réforme ».

Pourquoi nos confrères ne voient pas la Fête de l’Humanité ? (Le Blog de Patrick Le Hyaric )

Ecole CE3P28

Merci à cette immense foule qui, durant trois jours, a fait  la Fête de l’Humanité. Merci aux milliers de bénévoles, aux milliers de militants qui se sont dépensés depuis des jours, des mois pour certains, en promotionnant cet événement unique en son genre et en proposant le bon de soutien donnant droit à l’entrée de la Fête.

Bravant la pluie, des centaines de milliers de jeunes, de salariés, de retraités, de privés d’emploi, sont venus partager de grands moments de fraternité, de solidarité, de discussions passionnées, de débats où chacune et chacun s’est enrichi de l’autre.

Cette Fête, à nulle autre pareille, n’est ni un festival, ni un congrès de parti politique. C’est un événement total où s’entremêlent l’attrait de près de quatre-vingt concerts de musique diverses qui parcourent les scènes en différents lieux de la Fête, des débats politiques, le meilleur de la gastronomie française, un village du livre, un village du monde, un espace sports, des stands de la plupart des formations politiques de la gauche, un forum social rassemblant des milliers de syndicalistes. Lire la suite

Estivales du Front de gauche : les discours de Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon (audio)

estivzles

La radio de gauche a mis en ligne les enregistrements audio des discours Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et de Jean-Luc Mélenchon, co-président du parti de gauche. Des prises de paroles qui ont eu lieu ce dimanche à Saint-Martin-d’Hères , en clôture des estivales du Front de gauche

  • Le discours de Pierre Laurent

https://soundcloud.com/radio-de-gauche/le-discours-de-pierre

  • Le discours de Jean-Luc Mélenchon

https://soundcloud.com/radio-de-gauche/le-discours-de-jean-luc-m-2

Source

Électorat à la loupe. Les évolutions du vote pour le Front de gauche

fetefinale_0Dans une note détaillée, l’institut de sondages CSA pointe un vote Front de gauche toujours ancré sur les terres historiques du PCF, mais aussi en voie d’élargissement, 
avec un socle électoral qui s’accroît.

Une nouvelle phase s’ouvre dans la géographie du vote Front de gauche. Se livrant à une étude fine des scrutins nationaux depuis 2007, Yves-Marie Cann, politologue et directeur adjoint du pôle opinion de l’institut CSA, relève un élargissement récent du socle électoral de la coalition.

« À l’issue des élections européennes de juin 2009, la géographie du vote Front de gauche présente de nombreuses similitudes avec celle du Parti communiste, écrit le politologue, tant les zones de force semblent se superposer quasiment parfaitement. À son origine, la dynamique électorale du Front de gauche s’appuie, en effet, sur les bastions historiques du Parti communiste. » Le premier tour de la présidentielle de 2012 témoigne d’un renouvellement en apparence assez limité, avec une carte électorale qui « démontre que le Front de gauche prend à nouveau appui, au moins en partie, sur sa capacité à mobiliser sur des territoires déjà empreints d’une tradition de vote en faveur du Parti communiste et de ses représentants ». Tout en témoignant d’une « capacité à emporter sur son nom une partie de l’électorat socialiste ». Lire la suite

Retraite : la bourse ou la vie ?

Image
Par OLIVIER DARTIGOLLES dirigeant national du PCF, élu de la majorité au conseil municipal de Pau., GÉRARD FILOCHE Membre du bureau national du PS, WILLY PELLETIER Coordinateur général de la Fondation Copernic, SANDRA DEMARCQ comité exécutif du NPA

Quelles sont les conquêtes de la gauche ? Les congés payés, l’extension de la Sécurité sociale, la retraite à 60 ans, des droits dans l’entreprise, la peine de mort abolie, le souci des générations futures, plus d’égalité entre hommes et femmes, le mariage pour tous, la réduction du temps de travail, des augmentations du Smic et du pouvoir d’achat, un État qui refuse la logique des marchés étendue à la société et au vivant, qui développe les services publics et considère la protection de la planète comme une priorité…

Un inventaire à la Prévert ? Non, un projet de société où l’intérêt général prime sur l’enrichissement de quelques-uns. La retraite, c’est d’abord du bonheur, un bonheur gagné, du temps libéré parce qu’on l’a bien mérité, comme les congés payés. Du temps pour celles et ceux qu’on aime, nos enfants, nos parents. Le moment de réaliser des projets mille fois reportés. Une vie pour soi et pour s’engager. Sans jeunes retraité(e)s, plus de tissu associatif en France. Lire la suite