Déclaration de Vincent Adami, Conseil Municipal d’Audincourt du 27/09/2014

photo vincentM Vincent Adami – Conseiller Municipal Ville d’Audincourt

Monsieur le Maire,

vous proposez donc (ou vous avez voulu) que le lycée d’Audincourt s’appelle désormais lycée Nelson Mandela. Beau symbole que de donner le nom d’un établissement scolaire au militant infatigable de la lutte contre l’ignoble régime de l’apartheid en Afrique du Sud.

Beau message à la jeunesse : le courage et l’engagement peuvent triompher et le prisonnier qui a passé 25 ans de sa vie en prison, peut en sortir, voir le combat de sa vie triompher, et devenir peu de temps après le 1er président noir de la République d’Afrique du Sud

Nelson Mandela est une figure admirable et consensuelle pour tous les démocrates et défenseurs des droits de l’homme y compris à Audincourt

Cela ne fait aucun doute monsieur le Maire

Le souci Monsieur le Maire n’est pas de baptiser le lycée d’Audincourt Nelson Mandela mais de l’avoir laissé débaptiser.

Louis Garnier, résistant et déporté, Audincourtois, militant du Parti communiste Français fut élu député du 02 janvier 1956 au 08 décembre 1958. Lorsqu’il mourut, l’hommage fut unanime, venant de tous les bords politiques et surtout du peuple dont il était issu. Louis Garnier fait partie de la mémoire de notre ville, cité ouvrière, attachée à la gauche, à une gauche fidèle à ses valeurs . Certes il existe dans notre ville et aussi à Besançon une rue Louis Garnier .Je vous fait remarquer qu’il existe aussi un square Nelson Mandela et c’est à l’époque où Audincourt était une municipalité communiste que la décision fut prise, sous le mandat de serge Paganelli , dans un contexte où il était rare d’honorer ainsi le plus vieux prisonnier politique du monde et où il était courageux de le faire.

Le courage, monsieur le Maire aurait été aujourd’hui d’assumer l’Histoire d’Audincourt, son lien profond avec le mouvement ouvrier auquel Louis Garnier était tellement lié.

Et, bien entendu on aurait pu en même temps, puisque le lycée se déploie sur 2 sites, apposer au nom de Louis Garnier celui du peintre Fernand Léger, qui a si magnifiquement décoré l’élise du Sacré- Cœur de notre ville dont les vitraux sont un des chefs d’œuvre de l’Art sacré européen. Mettre en avant ce remarquable patrimoine de notre ville voilà qui aurait eu du sens.

Rassurez vous Monsieur le Maire, le fantôme de Nelson Mandela ne se serait pas offusqué : des dizaines d’établissements scolaires portent son nom.Il accepterait de laisser la place au lycée d’Audincourt au militant communiste Louis Garnier, rescapé des camps nazis comme lui-même l’a été des bagnes de l’Apartheid, au peintre Fernand Léger ,communiste et athée qui , avec ses vitraux sur la passion du Christ témoigne de toutes les souffrances humaines.

Audincourt a une Histoire, nous aurions été heureux que vous l’assumiez.

Vincent Adami

Elu PCF/Front de Gauche de la Ville d’Audincourt
Liste « Audincourt à Gauche et Solidaire »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s