De l’urgence de revaloriser les salaires dans la fonction publique (Journal L’humanité 04/12/2013)

fonction_publique_0_0Dans le cadre de la campagne pour sensibiliser sur le coût du capital et contre la logique d’austérité, la FSU propose un dossier très pédagogique qui démontre la nécessité d’une revalorisation des salaires dans la fonction publique. Loin d’être un problème, la revalorisation salariale est plutôt une partie de la solution.

Les salaires dans la fonction publique sont calculés selon un point d’indice. Celui-ci est d’ailleurs gelé jusqu’en 2014, malgré la hausse des prix. Ce qui a entraîné une situation dramatique autant qu’ubuesque, fin 2011 lors de la revalorisation du SMIC selon l’inflation, 900 000 fonctionnaires se seraient retrouvés avec un salaire inférieur au salaire minimum, sans le déblocage d’urgence d’une « indemnité différentielle ».

Au moment où on parle de revalorisation des métiers d’enseignants et du sens du service public, il faut se rendre compte de l’ampleur de la baisse du pouvoir d’achat des fonctionnaires ces dernières années.

@FSU

Plutôt que d’augmenter les salaires, les primes sont de plus en plus utilisées pour donner l’impression d’une progression. Le problème du système des primes est qu’elles créent des inégalités. Et notamment entre hommes et femmes, puisque selon la FSU chez les fonctionnaires de la catégorie A+, les hommes voient leur salaires augmentés de plus de 15 % que les femmes via ces primes.

Malgré les primes, la FSU démontre que loin d’être une « charge » croissante, le gel des salaires dans la fonction publique est devenu un levier d’ajustement budgétaire depuis des années. La part des rémunérations des fonctionnaires rapporté  au PIB est de plus ne plus faible.

@FSU

Il faut noter que dans la période ou les rémunérations de la fonction publique baissaient de plus d’un point de PIB, la part des dividendes versés aux actionnaires augmentait elle de 10 points.

Comme l’avait montré l’Humanité le 25 septembre dernier, cette tendance de l’augmentation du coût du capital rapporté aux salaires et cotisation sociale est lourde, mais elle est encore plus marquée si on la compare à la fonction publique.

Téléchargez l’étude de la FSU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s