Manifestation Contre la venue à Besançon du président du groupuscule extrémiste Bloc identitaire : Un front contre le « Bloc » (L’est républicain 22/05/12)

Plus d’une centaine de personnes, hier soir, place Pasteur. Photo Arnaud CASTAGNÉ

Plus d’une centaine de personnes, hier soir, place Pasteur. Photo Arnaud CASTAGNÉ

L’ANNONCE de la venue, à Besançon, de Fabrice Robert, président du Bloc identitaire, groupuscule parmi les plus à droite de l’extrême droite, a provoqué une « manifestation antifasciste » de plus d’une centaine de personnes, hier soir, place Pasteur.

Le « Bloc », né sur les cendres d’Unité radicale, dont Fabrice Robert était le porte-parole, dissout en 2002 après que Maxime Brunerie, l’un de ses membres, ait tiré à la carabine sur le président Jacques Chirac lors du défilé du 14-Juillet, prône une idéologie simple basée sur une supposée « identité historique et charnelle » française et européenne. Bref, il se montre assez rétif à toute immigration extracommunautaire et pour marquer le coup organise des soupes populaires au cochon quand il ne participe pas à quelque apéro saucisson-pinard.

L’occasion pour les manifestants opposés à la montée de ces thèses extrémistes de mettre en garde contre la montée des « partis racistes nationalistes » ici et là en Europe et de leur idéologie qui « repose toujours sur la peur et la haine de l’autre ».

Mise en garde qui concerne également la Franche-Comté où « prospère une nébuleuse de groupuscules : Front Comtois, Ligue Comtoise, JNR, Nationalistes autonomes, Artham Brotherod, Bloc identitaire. S’il ne faut pas exagérer leur importance numérique, il est indéniable que leur nombre et leur activité sont en pleine croissance. Ils recrutent sur le web mais aussi aux portes de certains établissements scolaires. Ils initient les jeunes au cours de concerts et fêtes néopaïennes, de randonnées nationalistes, de stages d’arts martiaux et entraînements paramilitaires. Enfin, il faut le savoir, ces nazillons font assez fréquemment des descentes musclées en ville, généralement la nuit. Ils n’hésitent pas à arborer des insignes nazis, à faire le salut hitlérien dans des lieux publics, partent à la chasse aux rouges. Certains jeunes Bisontins en ont fait la cruelle expérience… Le tout dans une totale et inquiétante impunité » ont dénoncé les manifestants craignant que le « Bloc » veuille implanter une de ses « maisons de l’identité » quelque part aux environs de Mamirolle.

Fred JIMENEZ

Publicités

3 réflexions sur “Manifestation Contre la venue à Besançon du président du groupuscule extrémiste Bloc identitaire : Un front contre le « Bloc » (L’est républicain 22/05/12)

  1. Pouvez-vous apporter les preuves des propos que vous tenez dans votre dernier paragraphe ?
    ça me semble proche de la diffamation !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s