Après l’élection, non à l’effacement du nouveau paysage politique

 

Après l’élection, non à l’effacement du nouveau paysage politique

François Delapierre, directeur de la campagne du Front de gauche, a tenu ce matin au siège de campagne une réunion avec la presse. Voici le compte-rendu de cette rencontre. Par François Delapierre.

Non à l’effacement du résultat
Depuis dimanche, c’est « l’ardoise magique » : le score du Front de Gauche est régulièrement passé sous silence ou évoqué comme un « échec ». Pour étayer cette opinion, les principaux médias comparent le résultat de l’élection à des sondages. C’est le monde à l’envers : les sondeurs cherchent à faire passer leur erreur pour notre échec. Tout est bon pour défendre le système médiatico-sondagier ! Pour notre part, nous ne comparons les résultats qu’aux résultats d’autres élections. Nous refusons de comparer notre score à des sondages que l’on a toujours critiqué et qui se sont trompés sur toute la ligne.

Quant aux objectifs non-atteints, la myopie des commentateurs n’a d’égal que leur mauvaise foi. Le Front de Gauche a atteint son premier objectif : réaliser un score à deux chiffres (11,11%).

Par contre, aucun commentateur n’évoque l’échec de Marine Le Pen. Elle n’atteint pourtant aucun de ces objectifs. Il y a un an, elle était donnée en tête au 1er tour avec 24% par un sondage. Et il y a encore quelques jours, elle affirmait elle-même qu’elle serait au second tour et obtiendrait plus de 20% des suffrages. Il n’en est rien. Elle n’a atteint aucun de ces deux objectifs.

L’effacement de cette réalité n’a qu’un but : mettre Le Pen au centre du jeu après l’élection comme avant et faire disparaître du débat la question du partage des richesses.

La réalité du résultat : une force politique nouvelle est née
Pourtant la réalité est bien différente. Le Front de gauche effectue une percée. Par rapport aux élections européennes, il gagne 3 millions de voix et réalise près du double de son score. C’est la première fois depuis 1981 qu’un deuxième candidat de gauche dépasse les 10% au premier tour de la présidentielle.

Une force politique nouvelle est née. C’est ce que montre l’analyse des résultats. La dynamique du Front de Gauche est nationale et son score particulièrement homogène sur tout le territoire (aucun département en dessous de 7%, 70 départements au-dessus de 10%).

De plus, le Front de Gauche conquiert un nouvel électorat qui va bien au-delà de celui des forces qui le compose. C’est le cas dans la jeunesse, dans les centres urbains. Il approche ou dépasse les 15% à Toulouse, Grenoble, Lille, Montpellier, Marseille.

Ce nouvel électorat s’ajoute à la forte mobilisation des quartiers populaires et de zones rurales autour du Front de Gauche comme on le voit en Seine-Saint-Denis et en Ariège.

Un résultat qui change le paysage politique
Alors que tout le monde attendait une forte abstention, la poussée du Front de Gauche va de pair avec la hausse de la participation.

La poussée du Front de gauche permet la hausse du score total de la gauche à un niveau historique depuis 1988.
Malgré le soutien du PRG, du MRC et le rassemblement du PS, François Hollande n’obtient que 2 points de plus que Ségolène Royal. Il ne progresse que de 700 000 voix alors que le total gauche progresse de 2,4 millions de voix. Les deux-tiers de la progression de la gauche sont dus au Front de gauche.

Enfin, le Front de Gauche bloque la progression de Le Pen. En 2002, Jean-Marie Le Pen se disait « ni de droite ni de gauche » cherchant à élargir son audience auprès des déçus de la gauche. Aujourd’hui, les bras-droits de Marine Le Pen entonnent en cœur le refrain de la « recomposition à droite ».

Ils savent que dimanche 22 avril, les électeurs de gauche se sont dotés de leur propre recours. Il s’appelle le Front de Gauche.

Pour compléter et illustrer ce propos, vous trouverez ci-dessous 3 documents.

Évolutions du score du Front de gauche par département (en pourcentage)

Évolutions du score du Front de gauche par département (en voies)

Dossier analyse des résultats du premier tour

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s