Faire Front aux politiques d’austérité

Le 13 décembre, les salarié-es, à l’appel des organisations syndicales CGT, FSU, Solidaires, CFDT, UNSA, seront dans la rue pour «dénoncer fermement les plans d’austérité et de rigueur déci- dés et imposés par le gouvernement». Ensemble ils diront, «l’austérité en France et en Europe n’est pas la solution à la crise. Au contraire, elle risque d’entraîner la récession et de plonger des milliers de familles dans les difficultés sociales».
Les militants communistes et du Front de Gauche sont, ce 13 décembre, à leurs côtés.

Face à Sarkozy et Fillon, face aux pouvoirs financiers et à  l’égoïsme, vous êtes majoritaires à ressentir la nécessité d’en finir avec la droite au pouvoir et de faire gagner une gauche en prise avec les attentes sociales. Urgence donc de rompre avec le modèle capitaliste financier, avec une Europe sous tutelle de la BCE, des spéculateurs et des agences de nota- tions. Urgence de trouver une issue à la crise qui ne peut passer par toujours plus d’austérité.
Quand on est de gauche, on ne donne pas du «sens à la rigueur». Dans son programme, l’Humain d’abord, le Front de Gauche propose de rompre avec les logiques libérales prônées par la finance, la Commission européenne, le FMI et d’ouvrir une nouvelle ère sociale, démocratique et écologique.

Ecœurés par l’arrogance du pouvoir, mobilisés dans les mouvements sociaux, en attente d’une politique de gauche qui répondent enfin à vos besoins, vous ne voulez plus être spectateurs d’une vie qui se dégrade pour vous et vos proches.
Jean-Luc Mélenchon, candidat commun du Front de Gauche déclarait il y a peu : «Désormais le grand nombre sent bien que les dogmes suivis jusqu’à présent par les pouvoirs en place mènent le monde à une impasse. Chacun se sent dès lors invité à se mêler des affaires publiques. Bonne nouvelle ! »

Il ne suffira donc pas de chasser Nicolas Sarkozy. Nous avons besoin d’une gauche qui ne déçoive pas cette fois-ci. Faute d’être à la hauteur, cela nourrirait la droite et le Front National de Marine Le Pen. Nous avons besoin d’une gauche d’alternative.
Il faut une politique de gauche qui ne se laisse pas écraser par les financiers. Le Front de Gauche veut s’attaquer à la racine de la crise. Les mesures proposées par le Front de Gauche permettent de sortir réellement de la crise dans laquelle le libéralisme nous a plongés.

Le Front de Gauche propose:
• Une autre répartition des richesses et le SMIC à 1700 euros bruts pour rétablir un niveau de vie décent pour tous
• La mise au pas des grandes banques qui alimentent la crise et la création d’un pôle financier public au service du bien commun,
• La mise en place d’un contrôle citoyen sur la dette publique illégitime et un moratoire des remboursements.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s