Conseil national des 21 et 22 octobre 2011

Conseil national du PCF : Pierre Laurent propose des axes de travail pour la campagne du Front de gauche.

Lors du Conseil national du PCF qui se tient aujourd’hui et demain, Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF propose aux communistes des axes de travail pour la campagne à venir.

Dans le rapport qu’il présentait ce matin, Pierre Laurent a particulièrement insisté sur 4 points :

« On va leur expliquer la crise » : Jeudi 27 octobre, tous devant Moody’s pour un rassemblement de la colère. Moody’s a menacé de dégrader de la note de la France. Oui, la démocratie est mise en cause par ce terrorisme de la finance qui croit pouvoir dicter aux peuples et aux gouvernements leur conduite sous la menace permanente. Ce n’est pas aux agences de notation de dicter leur loi. Et je vous propose que nous ne laissions plus passer sans réagir cette stratégie du chantage. Nous enverrons un signal fort de riposte en organisant, le jeudi 27 octobre à 18h00, une semaine avant la réunion du G20 à Cannes,  un rassemblement de la colère devant les locaux de l’agence Moody’s, boulevard Haussmann à Paris, pour dire : « Stop au chantage de la finance. Oui à la liberté de choix de notre peuple ».

4 et 5 novembre : week-end public national de diffusion et de mise en débat du programme du Front de gauche « L’humain d’abord ». Depuis sa publication à la Fête de l’Humanité, son succès de diffusion aussi bien militant que commercial est spectaculaire. 220.000 exemplaires ont été tirés. Je vous propose donc d’en faire un axe structurant de notre campagne.

Avec nos partenaires du Front de gauche, nous proposons de faire des 4 et 5 novembre prochains un week-end public national de diffusion du programme devant les entreprises, dans les quartiers, sur les marchés… La lecture du programme du Front de gauche est une des conditions d’un bon débat démocratique. « Le débat à gauche, c’est là que ce se passe ! » : tenues des assemblées citoyennes. La présidentielle sera-t-elle une élection subie, une élection par défaut, se limitant au programme minimum – virer Sarkozy – ? Ou les 2 campagnes, présidentielle et législatives, seront-elles l’occasion de déclencher l’entrée en scène politique d’une majorité de concitoyens, syndicalistes, militants associatifs, élus locaux, citoyens des quartiers, décidés à imposer ensemble ce qu’ils attendent d’un changement de politique ?

Doivent être associés aux assemblées citoyennes non pas les seuls soutiens militants du Front de gauche, mais toutes celles et ceux qui cherchent, veulent débattre. Un seul mot d’ordre : « Le débat à gauche, c’est là que ce se passe ! » et c’est là que nous devrions pousser la confrontation d’idées.

Aux côtés des salariés : le Front des luttes ! Sous l’impulsion de Marie-George Buffet, de Didier Le Reste, d’Eric Corbeaux, le Front des luttes impulse notre présence aux côtés des salariés engagés dans l’action. Les initiatives chez Fralib, les Fonderies du Poitou, Still Montataire, Arcelor… ont montré  la pertinence de cette démarche. Il s’agit de la généraliser et de construire des convergences au travers de propositions figurant dans notre programme ou à élaborer avec les salariés. Une initiative de ce type regroupant plusieurs entreprises est dors et déjà envisagée le 18 novembre suite à la rencontre chez Still Montataire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s