Démission de Xavier Emmanuelli : « L’heure est grave pour l’urgence sociale »

Le président du Samu social, Xavier Emmanuelli, a démissionné. Protestant contre le désengagement considérable de l’État de l’institution qu’il dirigeait, Xavier Emmanuelli n’a trouvé pour se faire entendre qu’une forme ultime de protestation : la démission. Ce geste doit nous alerter : l’heure est grave pour l’urgence sociale. Dans un contexte de paupérisation avéré de la société française, L’Etat qui a pour responsabilité les enfants, les femmes et les hommes sans abris, a décidé d’une terrible saignée dans le budget du Samu social. Cela se traduit par la suppression de 5000 nuitées par jour avec des conséquences dramatiques pour les publics concernés remis à la rue. C’est une mise en danger de la vie d’autrui et c’est criminel ! Le Samu social doit retrouver les moyens d’agir. Comme le demandent ses personnels, l’urgence social doit être soutenu et reconnu comme un service public fondamental.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s