Grand emprunt : Sarkozy persiste dans les dogmes de l’austérité et de la régression sociale

Nicolas Sarkozy a tenu une conférence de presse sur les investissements d’avenir. Dès l’origine, le PCF s’est opposé au « grand emprunt » parce qu’il aggrave la soumission des finances publiques aux exigences des marchés financiers alors qu’il faudrait taxer les revenus financiers et les profits.

Le premier bilan montre que derrière des aides aux PME innovantes, l’Elysée cache bien mal la réalité d’un soutien aux grands groupes sans contreparties en matière d’emploi et de production en France. Pire, la recherche financée par les entreprises diminue depuis des années par rapport au PIB. Seuls les campus d’excellence, fers de lance de la loi SRU, sont privilégiés alors qu’ils sont contestés par l’ensemble des acteurs de l’Université et de la Recherche.

On est loin de la politique industrielle nécessaire, liant étroitement l’effort de la Recherche et le développement de l’emploi sur le site France. On est également loin des mesures de financement qu’il faudrait mettre en œuvre, fondées sur les fonds de développement pour l’emploi aux plans des régions, du pays et de l’Europe pour une nouvelle conception du crédit.

En redoutant un nouvel « enchainement de crise », le chef de l’Etat confirme l’inefficacité des orientations qu’il met en œuvre.
Nicolas Sarkozy persiste d’ailleurs dans les dogmes de l’austérité et de la régression sociale : non-remplacement d’un fonctionnaire sur 2, réforme des retraites, soumission à la logique de l’Euro Plus imposée par la BCE.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s