Un nouveau tour de vis sécuritaire dans l’espace Schengen

Le Conseil européen de Bruxelles vient de décider un nouveau tour de vis sécuritaire de l’espace Schengen. Les chefs d’États européens se sont donc rangés à la politique de Sarkozy et Berlusconi qui, face à l’arrivée de réfugiés tunisiens et libyens en Italie, avaient ordonné le rétablissement des frontières italo-française ; décidant, par là même, de mettre un terme à la liberté de circulation dans l’ensemble de l’espace européen.
En agissant ainsi, le gouvernement français aggrave son cas, lui qui déjà ne respecte même pas les accords « d’immigration choisie » de 2008 prévoyant 9000 visas par an aux demandeurs tunisiens.

Il est particulièrement scandaleux, à l’heure où les nations arabes s’émancipent des dictatures et s’engagent pour plus de démocratie et de justice, que l’Europe durcisse ses frontières et tarde autant à s’engager activement dans la coopération avec la Tunisie et l’Égypte en phase de transition et de reconstruction de leur pays. Oubliés les beaux discours présidentiels sur l’enjeu euro-méditerranéen!

L’argent dilapidé pour cause de guerre devrait plutôt être utile à la paix et à la coopération entre les peuples en faveur d’une politique commune euro-méditerranéenne. Cela devrait alors impulser le développement de relations économiques axés sur la valorisation des atouts des pays du sud et notamment la promotion de leurs capacité humaines.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s