Suppression de 30.500 postes au budget 2012 pour financer la guerre en Libye

30.500 suppressions de postes sont annoncées au budget 2012 dans la Fonction publique. Au mépris des besoins de la population et des revendications des personnels qui voient leurs conditions de travail et l’offre de service public se dégrader, en dépit du manque criant de professeurs, de policiers ou de personnels hospitaliers, le gouvernement continue sa saignée de l’emploi public.

Obnubilé par les agences de notations des marchés financiers, Nicolas Sarkozy tient coûte que coûte à être le premier de la classe ultralibérale. Gel des salaires, casse de l’emploi, dépeçage de la Fonction et des services publics… de fait, durant son mandat, le Président des riches n’aura fait que détruire les atouts de la France et son modèle social. Fait notable, sa politique d’austérité tous azimuts ne connaît qu’une exception : les bombardements quotidiens en Libye. Réjouissons-nous : avec la droite, marchands d’armes et d’or noir ne connaissent pas la crise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s