Cantonales Le Front de gauche veut exprimer sa différence (le Pays 05/02/11)

Les candidats : de gauche à droite, Lionel Manière (Montbéliard-Est), André Giust (Saint-Hippolyte), Jacques Saillet (Pont-de-Roide) et Jean-Pierre Richard (Étupes). Photo Patricia Louis

Face à un PS « hégémonique », le Front de gauche affiche sa volonté de ne pas se ranger « derrière le grand timonier du pays de Montbéliard ».

Le Front de gauche (qui rassemble le PCF, le Parti de gauche, la gauche unitaire et les Alternatifs) déplore le manque de pluralisme à gauche au sein du conseil général du Doubs. Il espère que des candidats seront en capacité de se maintenir à l’issue du premier tour des cantonales.

Sans ambiguïté, les candidats précisent que l’objectif est de battre la droite et de rassembler à gauche tout en affirmant sa différence avec le grand parti frère. Signe de bonne volonté : le Front de gauche soutien le candidat de Nouveau parti anticapitaliste à Montbéliard-Ouest. « Il y aura une réciprocité », annonce Yves Adami.

Dans le pays de Montbéliard, les candidats sont issus du Parti communiste mais ce n’est pas un problème, affirme René Taillandier du Parti de gauche qui est par ailleurs présent à Besançon et dans le Territoire de Belfort. « Nous sommes un jeune parti. Nous n’avons pas beaucoup de militants », explique-t-il.

Bouclier social

Pour le Front de gauche, le temps est venu de la résistance et de l ’indignité comme l’appelle de ses vœux Stéphane Hessel. Résistance à la politique de Nicolas Sarkozy. « Il convient d’établir un véritable bouclier social au sein des collectivités locales pour les populations les plus défavorisées, les plus fragilisées, les plus démunies, d’être aux côtés des enseignants qui luttent pour une Éducation nationale de qualité, d’exiger un logement de qualité pour les jeunes et d’affermir les libertés et la démocratie participative permettant à tous les citoyens d’être acteurs de leur existence », poursuit Yves Adami.

Les candidats du Front de gauche évoquent également la reconversion de l’usine de compostage et souhaitent une concertation concernant une nouvelle affectation. Ils insistent sur le dossier de l’eau et rappellent l’engagement pris par l’Agglomération d’une baisse de prix et d’un retour en régie.

le 05/02/2011 à 00:00 par Patricia Louis

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s